16/12/2016 : Le roi Mohammed VI a inauguré à Casablanca plusieurs projets réalisés dans le cadre du Programme de réhabilitation et de mise à niveau de l'ancienne médina.

inauguration par SM le ROI le 16122016  Casablanca

Casablanca : Le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi 16 décembre 2016, à l’inauguration du Centre de santé «9 juillet» et de «Dar Annassij (maison de tissage)», deux projets réalisés dans le cadre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation et de mise à niveau de l’ancienne médina de Casablanca, pour un investissement global de 11,6 millions de dirhams.
 

Le souverain a également visité la synagogue Ettedgui et le mausolée Sidi Allal Al Karaouani, deux lieux à forte identité architecturale, patrimoniale et historique, qui, dans le cadre de la même phase du programme de réhabilitation de l’ancienne médina, ont fait l’objet de travaux de restauration, ayant nécessité des investissements de l’ordre de 3,1 millions de dirhams.
     
Ces différents projets sont porteurs d'une ambition nouvelle pour l’ancienne médina, en ligne avec les attentes légitimes de ses habitants en matière culturelle, socio-économique et urbanistique, dans l’objectif d'améliorer les conditions de vie des populations, de rehausser le cadre bâti de la cité et de la sauvegarde de son patrimoine historique, matériel et immatériel.
 
Ils sont principalement destinés à l’amélioration des conditions d’accès des populations aux services de base, à la promotion du secteur de l’artisanat, à la valorisation du patrimoine cultuel, historique et architectural de l’ancienne médina de Casablanca.
 
 
Le projet de reconstruction du Centre de santé 9 juillet permettra de renforcer l’offre de santé au niveau de l’ancienne médina, à travers le développement d’actions de consultation des maladies chroniques, de sensibilisation et de prévention.
 
Ce centre dispose de salles de consultation (médecine générale, santé mère-enfant, médecine dentaire, ophtalmologie, néphrologie, endocrinologie, cardiologie, diagnostic du cancer du sein et du col de l’utérus), d’un laboratoire, d’une pharmacie, ainsi que de salles de soins et d’urgences.
 
La réalisation de ce centre s’inscrit en droite ligne des efforts déployés par le souverain visant à favoriser l’accès des personnes démunies aux soins de santé de base, à accélérer les interventions en cas d'urgence médicale et à assurer un suivi médical périodique et régulier des personnes dont l’état de santé nécessite des consultations spécialisées.
 
L'autre projet inauguré ce jour par le roi, c'est celui de «Dar Annassij», un espace dédié à l'artisanat qui devra contribuer à la préservation des métiers du tissage, à la promotion des produits locaux d'artisanat et au renforcement de l'organisation et de la structuration du secteur.
 
Ce projet, qui comprend des ateliers de production et d’exposition des produits de tissage, assurera également aux jeunes de l’ancienne médina une qualification professionnelle adaptée à la réalité socio-économique de ce secteur de l'artisanat, principalement à travers le mode de formation par apprentissage.
 
Pour ce qui est du projet de réhabilitation de la synagogue Ettedgui, il traduit l'intérêt particulier qu’accorde le roi au patrimoine culturel et spirituel de la communauté juive marocaine et sa volonté permanente de préserver la richesse et la diversité des composantes spirituelles du royaume et de son patrimoine authentique.
 
Illustration parfaite de la détermination du souverain de faire de ces lieux de culte des espaces de dialogue culturel et de renouveau des valeurs fondatrices de la civilisation marocaine, ce projet a consisté en la restauration à l’identique du bâtiment de la synagogue, la réalisation d’aménagements paysagers et la construction du musée El Mellah», mitoyen à la synagogue et où sont exposés des tableaux retraçant l’histoire du judaïsme au Maroc.
 
La restauration du mausolée Sidi Allal Al Karaouani s’inscrit, quant à elle, dans le cadre de la haute sollicitude dont le roi n’a eu de cesse d’entourer la chose religieuse, en général, et les lieux de culte en particulier. Ce projet a porté sur la réhabilitation du mausolée, de la salle de prière et des différentes dépendances.
 
A cette occasion, le souverain a procédé à la remise symbolique des clés de 16 vélos-taxi au président de la coopérative «Ancienne Médina», gestionnaire de ces vélos acquis dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et devant servir à des balades touristiques à l’intérieur de l’ancienne médina de Casablanca.
 
Ces différents projets s’inscrivent en droite ligne du grand plan royal de développement de la métropole de Casablanca qui ambitionne de mettre en place les conditions d’un développement harmonieux et durable à travers l’amélioration des conditions de vie des populations, le renforcement des services et des infrastructures de base et l'identification de la ville en tant que destination phare du tourisme.
 
Ces projets de préservation de la mémoire permettront à la médina de s’ouvrir sur son environnement, d’améliorer et de préserver son cadre de vie idoine et de participer activement et harmonieusement au développement accéléré que connaît la métropole Casablancaise sous l’impulsion du souverain.

Copyright © 2014 INDH, Tous droits réservés.