20/08/2005 - Discours de SM le Roi Mohammed VI à la nation à l'occasion du 52ème anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple - Tétouan

Louange à Dieu,.

Paix et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons,.
Cher peuple,.

A l'heure où nous célébrons l'anniversaire de l'héroïque épopée de la Révolution du Roi et du Peuple, nos cœurs sont emplis de déférence et de fierté, de confiance et de détermination. 

Quant aux sentiments de déférence, nous les devons à Notre vénéré Grand-père, Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu sanctifie Son âme, qui a fait le sacrifice de sa liberté et de ce qu'il avait de plus cher, préférant l'exil loin du pays bien-aimé, plutôt que d'abandonner la lutte pour l'indépendance du Maroc et le recouvrement de sa souveraineté. Il est ainsi devenu un symbole de sacrifice et de bravoure, un exemple rarissime de courage où patriotisme sincère et foi profonde ne font qu'un.

Quant aux sentiments de fierté, ils proviennent de l'affection mystique que l'ensemble du peuple marocain vouait à son Roi, de la parfaite symbiose qui l'unissait au Trône, ainsi que du courage et de l'esprit de sacrifice dont les Marocains ont fait preuve dans la défense de leur Guide inspiré, qui, faut-il le rappeler, nourrissait les mêmes sentiments de fidélité et de loyauté envers son peuple.

En rappelant ces hauts faits de notre histoire, Nous tenons, en fait, à rendre hommage à tous ceux qui prirent exemple sur le patriotisme de Nos illustres Grand-père et Père, et sur celui des membres de Notre auguste Famille Royale, dans le combat qu'ils menèrent afin que notre pays puisse retrouver la place qui est la sienne, celle d'une grande nation séculaire et unie.

Leur action n'a fait que confirmer une conviction profonde, partagée par tous les Marocains, à savoir que le Trône et le Peuple sont indissociables. Le Très-Haut ne dit-il pas : " Il y a, parmi les croyants, des hommes qui ont été fidèles au pacte qu'ils avaient conclu avec Dieu. 

Tel d'entre eux atteint le terme de sa vie , tel autre attend, tandis que leur attitude ne change pas " ?. véridique est la parole de Dieu.

Si la vaillante lutte qu'ils ont engagée contre l'occupation étrangère fut exemplaire à tous égards, l'approche retenue pour défendre la justesse de la cause du Maroc fut, quant à elle, hautement civilisée. 

Tant et si bien que le protectorat en fut ramené à sa véritable dimension, celle d'un épisode éphémère dans l'histoire des relations internationales du pays. Plus encore, les pays étrangers qui y furent impliqués comptent, aujourd'hui, parmi les principales nations liées au Royaume par des relations stratégiques de partenariat. 

Mais la Révolution du Roi et du Peuple n'est pas un simple fait d'histoire, que le temps se charge de faire oublier. Elle s'est, en fait, muée en une doctrine pour l'exercice du pouvoir, se renouvelant sans cesse et marquant de son empreinte la marche de notre pays. 
Guide suprême de cette révolution, Notre vénéré Grand-père, Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu Ait Son âme, en a parfaitement illustré l'esprit, que ce soit à travers le combat qu'il a vaillamment mené pour la libération du pays, ou encore en mettant le Maroc, avec sagesse et abnégation, sur la voie de la renaissance, de la modernité et de l'édification de l'Etat-nation.

Suivant son exemple, son compagnon de lutte, Notre auguste Père, Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu l'entoure de Sa sainte miséricorde, a jeté les bases de la monarchie constitutionnelle et démocratique, opté pour le libéralisme politique et économique, et veillé au parachèvement de l'intégrité territoriale de la nation, dans un esprit d'ouverture sur les valeurs universelles.

Fidèle à cette politique éclairée, Nous avons tenu, depuis que Nous est échue la haute charge de conduire la nation, à garder vivace la flamme de la Révolution du Roi et du Peuple. Nous nous sommes, en effet, employé à lui insuffler une nouvelle dynamique et à jeter les bases d'une transition qualitative. 

Aussi avons-Nous uvré sans relâche au raffermissement de l'Etat de droit et des institutions, à la promotion des valeurs de citoyenneté responsable, à la modernisation de l'économie, et à la concrétisation de l'esprit de solidarité, tout en veillant à assurer à la pratique de la démocratie toute sa portée sociale et humaine.

C'est dans cette optique que Nous avons lancé l'Initiative nationale pour le Développement humain, dont le but n'est autre que de consolider les acquis politiques, par la promotion des droits économiques, sociaux et culturels des citoyens, et par la lutte contre les disparités sociales et territoriales.

En application de ce que Nous avons annoncé dans le discours du 18 mai dernier, et suite à la mission confiée au gouvernement de veiller à traduire cette nouvelle Initiative en programmes et projets intégrés et tangibles pour le court terme, il convient de signaler que des premières mesures ont été prises en vue de sa concrétisation, sous forme de plan d'action homogène et cohérent. 

Ainsi que Nous l'avons souligné dans le discours adressé à la nation à ce propos, et que Nous le réaffirmons aujourd'hui, la première phase de mise en ouvre de cette Initiative, qui ambitionne de promouvoir l'insertion sociale, doit être fondée sur des critères objectifs, qui tiennent compte du degré d'urgence et des besoins pressants des catégories ciblées par les mesures de mise à niveau sociale. 

La priorité sera ainsi donnée à 360 communes rurales et à 250 quartiers urbains, parmi les plus pauvres et les plus marginalisés, outre les franges de population et les personnes en situation précaire, souffrant d'exclusion sociale ou d'un quelconque handicap.

La ferme volonté qui Nous anime de préserver la crédibilité de cette Initiative ne se traduit pas uniquement par le souci de respecter son échéancier d'exécution, ou de la doter des ressources humaines et financières nécessaires. 

Elle s'exprime également à travers l'intérêt particulier que Nous accordons aux principes démocratiques devant présider à sa mise en ouvre, notamment la volonté d'écoute et de concertation avec l'ensemble des forces vives de la nation, l'adoption d'approches contractuelles et partenariales, ainsi que l'adhésion du tissu associatif local et des populations aux programmes tangibles de cette Initiative, que ce soit à titre individuel ou collectif. 

A cet égard, Nous avons donné Nos instructions à Notre premier ministre pour que le gouvernement veille au parachèvement des mesures requises par cette approche, et qui sont à même de garantir l'efficacité de l'Initiative.

Que ce soit au plan central, gouvernemental et parlementaire, ou au niveau des institutions, des autorités et, notamment, des acteurs locaux, provinciaux et régionaux, l'action doit être fondée sur la décentralisation, la déconcentration, le travail de proximité et la bonne gouvernance, de sorte que cette Initiative ambitieuse soit un modèle du genre en matière de développement intégré. 

Dans un proche avenir, Nous donnerons, par la grâce de Dieu, le coup d'envoi pour la réalisation effective des projets de développement relevant de la première phase de cette Initiative.

Nous saisissons, par ailleurs, l'occasion de la célébration de Notre anniversaire, pour Nous adresser à Notre peuple fidèle, et plus particulièrement aux générations montantes, dont Nous partageons les préoccupations réelles et les ambitions légitimes, pour souligner que cette initiative audacieuse, qui constitue une nouvelle Révolution du Roi et du Peuple, requiert que l'on s'y engage avec confiance, détermination et responsabilité. 
Il s'agit d'un vaste chantier pour la réalisation du développement, et qui appelle une mobilisation de toutes les énergies, afin que l'on puisse atteindre les objectifs vitaux escomptés. 

Aussi, devrons-nous faire preuve d'ardeur au travail, à travers l'ensemble du Royaume, de sorte que chaque ville, village et douar puissent tirer profit des projets en question, et que les Marocains en soient à la fois les artisans et les bénéficiaires, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays.

Il s'agit d'une véritable épopée du développement, où des mégaprojets stratégiques, à l'image de celui du Port Tanger Méditerranée, ou encore la réalisation d'infrastructures de base et la mise à niveau des ressources humaines, se conjuguent aux projets régionaux et aux opérations de développement local, qui ont pour but de stimuler l'initiative privée et l'auto-emploi, de renforcer la solidarité sociale, et d'inciter les membres de la communauté marocaine résidant à l'étranger, et qui Nous est si chère, à participer activement au développement de leur pays ou de leur région.

Nous appelons également nos jeunes à tirer profit de leurs potentialités créatrices et de leur génie marocain pour prendre le flambeau du patriotisme et de la libération, naguère porté par leurs ancêtres. 

Nous les invitons à adhérer pleinement aux multiples chantiers de développement, et à faire preuve d'un attachement sans faille aux valeurs de citoyenneté responsable et positive, afin qu'ils inscrivent les promesses du présent dans le prolongement des gloires d'antan. 

Nous souhaiterions, en effet, qu'ils s'inspirent de la Révolution du Roi et du Peuple, et qu'ils fassent de cette commémoration un événement catalyseur pour la concrétisation d'actions tangibles, bénéfiques et fructueuses, loin des slogans creux, des illusions mystificatrices et des discours oiseux.

Tu Me trouveras, Cher Peuple, en première ligne pour la réalisation des objectifs de développement que se fixe la nouvelle Révolution du Roi et du Peuple, d'autant que Ton premier Serviteur a fait le serment de ne ménager aucun effort pour te guider sur la voie du raffermissement de l' ouvre collective d'édification d'une nation unie, libre et digne, à laquelle tous les Marocains sont fiers d'appartenir.

Ce pacte, ferme et inaltérable, nous engage tous à ouvrer inlassablement pour la concrétisation d'une citoyenneté digne et responsable.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ".

Copyright © 2014 INDH, Tous droits réservés.