30/05/2013 - SM le Roi adresse un message aux participants aux 48è assemblées annuelles de la BAD - Marrakech

Texte intégral du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants aux 48è Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), ouvertes jeudi à Marrakech, dont lecture a été donnée par M. Omar Kabbaj, Conseiller du Souverain.

"Louange à Dieu seul, Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons

Messieurs les Présidents,

Messieurs les Gouverneurs,

Monsieur le Président de la Banque africaine de développement,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

C'est avec un réel plaisir que Nous nous adressons aux éminents participants aux Assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement, pour leur souhaiter la bienvenue au Maroc, terre d'accueil et de rencontres.

Nous sommes d'autant plus heureux que ces Assemblées se tiennent à Marrakech, haut-lieu historique, symbole d'ouverture et de fraternité africaine.

Expression de la haute estime que Nous vouons à cette institution panafricaine, Nous avons bien voulu placer ces Assemblées sous Notre Haut Patronage, et tenu à inviter d'augustes Chefs d'Etat africains frères à honorer de leur présence l'ouverture de leurs travaux.

A cet égard, l'Afrique peut se prévaloir d'importants atouts. Notre Continent est, d'abord, riche de son vivier humain, avec une population, jeune, en forte croissance et de plus en plus formée. Il est également riche de ses abondantes ressources naturelles dont, en particulier, les hydrocarbures et les minerais, des terres vastes et fertiles, et d'importantes ressources hydriques. Enfin, notre Continent est riche de son potentiel de développement économique et social : infrastructures, industrialisation, projets sociaux, autant de chantiers structurants en cours de réalisation ou de lancement.

Pour toutes ces raisons, nous assistons à un engouement sans précédent pour l'Afrique qui se présente comme une alternative plus qu'attrayante en termes de partenariat et de croissance économique.

Dans cette configuration, la voie est désormais pavée pour que l'Afrique s'inscrive durablement dans une croissance inclusive, sous réserve de relever de manière audacieuse les grands défis de notre Continent.

Dans cette perspective, les Assemblées de la Banque Africaine de Développement constituent la plateforme idoine pour échanger et élaborer une Vision panafricaine pour un essor durable. Nous Nous félicitons ainsi du choix fort pertinent du thème central de vos débats, en l'occurrence, la transformation structurelle des économies africaines.

Nous formulons l'espoir que les recommandations qui sortiront de ces débats aboutiront à la concrétisation d'une vision d'avenir économique et sociale propre, qui permette de renforcer la position des pays africains face à leurs partenaires, et engendre un développement au bénéfice de leurs citoyens.

Pour concrétiser cette vision, nous devons éliminer les causes des conflits nationaux et régionaux afin d'instaurer la paix partout en Afrique, et nous engager dans de grands chantiers structurants, à même d'optimiser la gestion de nos ressources et de les pérenniser, pour le bien-être partagé de nos populations, et ce dans le cadre de grands ensembles sous régionaux.

A cet effet, il faudrait d'abord mener une politique d'industrialisation ciblée, fondée sur les atouts disponibles au niveau du capital humain et des matières premières, pour bâtir des expertises métiers et se positionner sur toute la chaîne de valeur productive, et non plus comme un simple pourvoyeur en matières de base. La réussite de cette politique requiert la mise en place d'infrastructures adaptées, favorisant l'intégration dans la carte des échanges régionaux et mondiaux.

En deuxième lieu, il est primordial d'assurer la sécurité alimentaire de l'ensemble des populations de notre continent, et de réduire notre dépendance dans ce domaine par la mise en place d'un marché agricole africain commun.

Enfin, il convient de promouvoir des programmes d'aide et d'accompagnement pour réduire les inégalités sociales et spatiales, et assurer une croissance inclusive et partagée.

Le projet est certes ambitieux et complexe, mais il reste à portée de main, en faisant preuve d'une forte volonté politique, d'une constante mobilisation et d'un engagement citoyen des différents acteurs économiques, politiques et sociaux.

La stratégie à long terme que la BAD vient d'adopter répond tout à fait à l'impératif du renforcement de l'appui aux pays africains. Nous nous en félicitons, et estimons que cette stratégie est à même de promouvoir une croissance inclusive et de faciliter une transition progressive vers l'économie verte. L'inclusivité et la durabilité, érigées par la BAD en priorités absolues, sont les leviers fondamentaux de toute véritable transformation structurelle des économies africaines.

Dans ce cadre, Nous encourageons la Banque à poursuivre son précieux appui aux secteurs des infrastructures et à soutenir les réformes structurelles nécessaires à la modernisation et la transformation de nos économies.

Nous l'invitons également à renforcer son soutien aux activités du secteur privé afin qu'il puisse disposer des moyens lui permettant de jouer le rôle qui lui revient en tant que locomotive de la croissance africaine, y compris par l'encouragement de partenariats public-privé.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Sous Notre Impulsion, le Maroc a engagé une politique volontariste dans des secteurs industriels orientés vers l'exportation. Ce choix s'est traduit par la réalisation de grands projets d'investissement avec des partenaires internationaux dans des secteurs porteurs comme l'aéronautique ou l'automobile.

Nous tenons, à cet égard, à remercier la BAD pour la confiance qu'elle a toujours placée dans notre pays, faisant de lui son premier partenaire. Les interventions de la Banque au Maroc sont tout à fait conformes aux priorités de la politique de développement du pays. Nous percevons la continuité remarquable de notre coopération comme la preuve d'une confiance absolue de la Banque dans la pertinence de Nos choix et dans la qualité de la mise en œuvre de Nos projets et de Nos réformes. Il convient aussi d'y voir la preuve de la confiance que le Maroc place dans la Banque en tant qu'allié stratégique, solide et fiable pour l'essor économique et social de notre pays.

La BAD a ainsi apporté une contribution substantielle à nos projets économiques de construction d'infrastructures, de renforcement des capacités de production et de mise en œuvre des réformes fondamentales dans les domaines des transports, du secteur financier et de la réforme de l'administration. Elle nous a également soutenu dans la réalisation de grands projets de cohésion sociale et de réduction des inégalités, en apportant une contribution à la mise en place de programmes de couverture médicale ou encore l'amélioration de l'approvisionnement en eau potable, l'assainissement et l'électrification rurale. Ces projets répondent aux objectifs de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain, que Nous avons lancée en 2005, et qui a permis d'intégrer des populations vivant dans des situations de vulnérabilité.

La Banque accompagne également le Maroc dans ses projets avant-gardistes d'économie verte par le financement d'investissements en matière d'énergie éolienne et solaire, et dans le cadre du Plan Maroc Vert, visant à réduire la dépendance énergétique et alimentaire du Royaume.

Nos ambitions pour Notre peuple sont immenses et sont indissociables des nobles desseins que Nous souhaitons réaliser pour notre Continent dans son ensemble. Notre visite, en mars dernier, dans trois pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale traduit l'intérêt particulier que Nous accordons au renforcement des relations de coopération et de partenariats public-privé avec les pays africains frères. Elle illustre aussi notre ferme détermination à parvenir à une intégration régionale plus poussée, à même de garantir la prospérité et le rayonnement de l'Afrique.

Dans ce sens, l'internationalisation du secteur bancaire marocain en Afrique est un modèle réussi des possibilités de partenariat régional. Elle est amenée à s'intensifier, au travers du développement de Casablanca Finance City, qui a vocation à être une place financière de premier plan, en tant que relais entre l'offre internationale de financement et la demande nationale et régionale. Ce renforcement dans le domaine financier constituera un atout essentiel pour élargir la coopération existante du Maroc avec ses pays frères dans des domaines aussi variés que les télécommunications, les infrastructures, le logement, les mines ou la formation, et également l'ouvrir sur de nouveaux secteurs d'avenir.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Le groupe de la BAD n'aura pas pu réaliser autant d'acquis sans l'appui inconditionnel de ses actionnaires et des donateurs du Fonds africain de développement. Tout en Nous félicitant de la constance de ce soutien, Nous lançons un appel à tous les pays contributeurs pour faire en sorte que la prochaine reconstitution du Fonds africain de développement soit une réussite, afin de donner à la Banque les moyens de consolider les multiples actions qu'elle mène avec beaucoup de succès, notamment dans les pays à faible revenu.

Par ailleurs, il Nous plait d'adresser Nos chaleureuses félicitations au Conseil d'administration du groupe de la Banque africaine de développement, à son Président et à l'ensemble du personnel de la Banque pour les résultats fort encourageants réalisés par cette institution, malgré une conjoncture internationale et régionale difficile. Nous les encourageons à persévérer sur cette voie car l'Afrique a, plus que jamais, besoin d'une institution financièrement solide et crédible, capable d'apporter, en tout temps, son appui aux pays bénéficiaires, en sachant s'adapter à des besoins évolutifs et qui varient d'un pays à l'autre. Dans ce cadre, la poursuite et l'approfondissement de la politique de décentralisation des activités de la Banque revêt une importance capitale en vue de vous rapprocher davantage des réalités et des attentes des populations cibles.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

En vous réitérant Nos souhaits de bienvenue, Nous exprimons le vœu de plein succès à vos travaux qui, Nous en sommes persuadé, apporteront une importante contribution à l'édification de l'Afrique de demain.

Nous vous remercions.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh".

MAP

Copyright © 2014 INDH, Tous droits réservés.