Africités: Les grandes lignes de la 3ème phase de l’NDH présentées au sommet de Marrakech

Date de l'évènement: 21-11-2018
Description
Les grandes lignes de la 3ème phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) , considérée comme un acteur majeur du développement au Maroc, ont été présentées en marge du 8ème sommet Africités, dont les travaux ont débuté mardi 20 novembre 2018 à Marrakech.
Note de cadrage

Présentée par le wali, chargé de la Coordination nationale de l’INDH, Mohamed Dardouri, cette phase qui couvre la période 2019-2023, s’articule autour de deux objectifs et quatre programmes volontaristes s’attaquant chacun aux principaux freins au développement humain au Maroc, en mettant notamment l’accent sur le développement du capital humain tout au long des étapes de la vie et le soutien aux générations montantes.
A ce titre, l’intervention de M. Dardouri s’est concentrée sur les aspects novateurs de la phase III, notamment ses nouveaux programmes destinés à l’amélioration préscolaire et à l’inclusion économique.
Les deux premiers programmes poursuivront la dynamique de rattrapage enclenchée lors des phases 1 et 2 de l’INDH pour préserver la dignité et améliorer les conditions de vie des plus démunis.
Les programmes 3 et 4 s’attacheront à bâtir l’avenir en s’attaquant directement aux principaux freins au développement.
La mise en place de partenariats avec des têtes de réseau figurent également parmi les innovations majeures de la nouvelle phase de l’INDH, l’objectif est d’en faire des pivots sur lesquels prendre appui pour renforcer les synergies et faciliter la cohésion entre les différents acteurs impliqués, a précisé M. Dardouiri.
Deux nouveaux outils seront développés pour améliorer l’efficacité des programmes. Il s’agit de l’utilisation du registre social unique pour améliorer le ciblage des bénéficiaires, outre la mise en place d’une banque de projets qui permettra de faciliter le financement et le partage de compétences entre acteurs privés et de la société civile et porteurs de projets sur chacun des enjeux portés par l’INDH.
La phase III verra par ailleurs la mise en oeuvre d’une gouvernance rénovée, source de convergence, d’efficacité et d’innovation, a-t-il noté.
Fidèle à sa culture participative, la phase III s’appuiera sur des instances de gouvernance renouvelées et s’appuiera sur des comités de développement durable aux niveaux régional, provincial et local qui assureront la planification et la mise en oeuvre des programmes.
Cette phase prévoit aussi la tenue des assises du développement humain qui deviendront le forum annuel de l’écosystème. Ces assises sont appelées à devenir un espace de rencontres et d’échanges majeur pour l’ensemble des acteurs engagés dans le développement humain, tant à l’échelon national qu’international.
Un institut de développement humains sera également créé au service de la prospective et de l’innovation.
Cet institut aura trois missions. D’abord fédérer les décideurs en les sensibilisant et en les formant aux enjeux du développement humain, analyser et évaluer ces enjeux en appuyant la recherche notamment dans sa dimension prospective et enfin contribuer à la transformation du terrain par un soutien de l’innovation en particulier au niveau des outils méthodologiques.

Devant un parterre d’hommes politiques, de décideurs et d’autres acteurs, M. le Wali a souligné que cette phase repose sur une nouvelle approche inspirée des Hautes orientations royales, notamment le discours adressé à la Nation à l’occasion du 19ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres, et des défis sociaux auxquels fait face la société marocaine.

Photothéque
Africités 2018